Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

TOUBOU.jpg

Cliquez pour agrandir l'image

Les bulldozers des autorités libyennes ont commencé, au début d’avril, la mise en exécution du « plan de destruction » des villages toubous de la région d’Al-Koufrah, dans l’extrême sud-est du pays. Des croix ont été peintes sur plus de sept cents maisons condamnées à la démolition au prétexte officiel qu’elles se trouvent sur le tracé d’une autoroute en construction. Dénoncée depuis plusieurs mois, notamment par Amnesty International, cette campagne d’éradication vise les tribus « noires », qui refusent de faire acte d’allégeance au pouvoir central. Depuis les émeutes sanglantes de novembre 2008, ces « rebelles » et leurs familles ne sont plus reconnus par les autorités locales, qui leur interdisent l’accès aux hôpitaux et aux écoles et refusent de leur accorder papiers d’identité et certificats de naissance. La démolition de leurs demeures, sans autre forme de procès ni compensations, vise tout simplement à les chasser vers les pays voisins, le Tchad et le Soudan.

 

Source: Jeune Afrique