Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Au centre, le chef rebelle Timane Erdimi.

Selon Timan Erdimi, président du groupe rebelle UFR (Union des forces de la résistance), Khartoum a livré plus d'une soixantaine de combattants à Ndjamena. Ces combattants, qui étaient emprisonné au Soudan, auraient été acheminés en plusieurs vagues successives la semaine dernière jusqu’à la capitale tchadienne. Rappelons qu'en vertu d'un accord signé en 2010, Khartoum et Ndjamena s'étaient mutuellement engagés à ce que les groupes rebelles ne sévissent plus à partir de leurs territoires respectifs.

La soixantaine de combattants de l'UFR et du FSR, qui auraient été renvoyés par le Soudan au Tchad, étaient en prison depuis un an à Khartoum. Timan Erdimi dit aujourd'hui s'inquiéter pour leur vie.

Timan Erdimi

Président de l'Union des forces de la résistance (UFR)

Tous ceux qui ont été livrés, nous n'avons plus de nouvelles d'eux.

 

11/11/2012 par Olivier Rogez

 A Ndjamena, les responsables disent ne pas être au courant de l'arrivée de prisonniers depuis le Soudan.

Timan Erdimi
(00:55)

Président de l'Union des forces de la résistance (UFR)