Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

  vous-avez-dit-complot-copie11.1258422363.jpg

Daoud Kon Gargue


Affaire ZEN BADA : Le voleur qui crie au voleur!


L’histoire est-elle entrain de Bégayer au Guéra? L’affaire Zen Bada est-elle une vraie affaire d’indélicatesse ou cache-t-elle une autre affaire. Zen bada et Idriss Déby se connaissent très bien. Ce sont des brigands. Ce sont des bandits. Déby sait avec qui il traite. Il suffit de voir leur méthode mafieuse. Ils volent ensemble ou plutôt Zen Bada vole et donne à Déby. Cette fois-ci Zen bada a-t-il trop pris ?

Cette histoire de détournements n’est qu’un prétexte. Doit-on au Tchad s’inquiéter de détournements des milliards de frs CFA ? Ce sont plutôt ceux qui détournent qui sont bien. En fait le pouvoir soupçonne Zen bada de plus qu’un détournement. Mahamat Zen bada est intervenu en faveur de ses frères du Guéra, militaires dans l’armée tchadienne que Déby a jetés dans la rue après qu’ils l’ont amené au pouvoir. Ces derniers n’ont pas accepté d’être traités de cette manière sans aucune contrepartie. Ils ont combattu, ils ont lutté, ils ont souffert pour Déby. Et comme récompense : la rue.

Ces anciens militaires ou combattants ont demandé à Zen bada d’aller raisonner un peu le Président Déby pour qu’il leur trouve des palliatifs, à savoir des moyens leur permettant de survivre. Ils ont dû apprendre que Déby, aussi injuste qu’il est, a apporté des mesures d’accompagnement à ses frères Goranes et Zaghawa, toujours en catimini. On l’a vu dans le cadre des déguerpissements : il dédommageait ses frères et abandonnait les autres à leur triste sort. N’ayant pas été satisfaits, les combattants et militaires du Guéra ont été tentés d’entrer en rébellion. Le pouvoir voulait donc mettre cela dans le compte de Mahamat Zen Bada.

Il semble qu’on ait trouvé des armes de guerre chez lui. Cela n’est que normal. Il fait comme les autres tout simplement. Faites aujourd’hui un contrôle des armes à N’Djaména. Vous trouverez chez les cadres civils et militaires Goranes et Zaghawa non seulement des Mortiers de dernier calibre mais aussi des canons montés sur des Toyota garés dans les concessions. Inutile de parler d’armes légères. Déby a armé tous ses frères pour qu’ils massacrent les Tchadiens. Rappelez-vous de l’affaire de Bébidja où les Kreda ont massacré les NGambaye. Cela doit servir de leçon pour les autres. Le seul pêché de Mahamat Zen Bada c’est qu’il est dans le secret de leurs stratégies et qu’il les imite.


DAOUD KON GARGUE