Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

sylla
Réaction par rapport à l’accusation de Hassan Sylla
 
Monsieur Makaila, vous avez la semaine passée publié un article sur le ministre de la Communication, M. Hassan Sylla Ben Bakary, l'accusant de harcelement sexuel et le qualifiant de DSK tchadien. Le bolg de Makaila  abat de travail sérieux et est apprécié par beaucoup de Tchadiens. Les articles qui y sont publiés sont constructifs pour le pays. Mais publier un aricle juste pour nuire à la personne d'un homme risque de ternir l'image de ce site. En réalité l’accusation de harcèlement sexuel  portée contre le ministre de la Communication, M. Hassan Sylla Bakary, n’est pas fondée et ne vise qu’à ternir son image et celle de sa famille. Hassan Sylla Bakary est certes un handicapé physique, mais pas un handicapé mental pour oser poser aun cte de harcèlement sexuel. Ceux qui accusent Hassan Sylla Bakary de cet acte ne le connaissent pas. Ils ne sont pas loin, ils sont ses proches collaborateurs. Ils sont poussés justement par la jalousie. Comme, ils n’arrivent pas à manifester ouvertement leur jalousie, ils se cachent derrière leur ordi pour dire de n’importe quoi sur lui. Ces gens sont naturellement et foncièrement méchants, hypocrites. Ils s’amusent et sourient avec lui et se cachent à lui faire du mal. Avant Hassan Sylla Bakary, ils ont tenté de ternir l’image de son prédécesseur lointain Mahamat Hissène. Ils ont aussi accusé ce dernier d’entretenir une relation avec une fille de la télé. Leur problème, c’est que pourquoi, ils ne sont pas devenus ministres et que le président Déby nomme des gens qu’ils méprisent pour  les coiffer. Ces gens n’ont pas leur place au ministère de la Communication. Tous ce qu’ils savent c’est nuire à leurs semblables. Le président Déby devrait les dégager de là où ils sont.
 
Timane Idriss, étudiant à l'Université de N'Djamena