Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

République du Tchad

Union des Forces de la Résistance

Représentation en Europe

Communiqué N° 001/2010/UFR-Europe

La représentation Europe de l'UFR tient à préciser que l'amorce de la normalisation des rapports entre les gouvernements soudanais et tchadien, illustrée par la récente visite du général Idriss DÉBY ITNO à Khartoum, est une condition nécessaire mais loin d’être suffisante pour la résolution des crises qui déchirent la région.

Pour l'établissement d'une paix globale, juste et définitive, il est impératif de traiter les problèmes politiques qui sont à la base des conflits et qui relèvent de la gouvernance interne de nos pays.

Il nous est difficile de donner foi aux déclarations apaisantes du régime de N’Djamena dans la mesure où :

1°Les colonels Djibrine DASSERT chef du MPRD (Mouvement pour la Paix, la Reconstruction et le Développement), et HAMODA BECHIR ex commandant en second des forces de l’UFR, croupissent dans le sinistre bagne de KORO TORO, en compagnie de dizaines de prisonniers de guerre et détenus civils; en violation de toutes les règles du droit national, international et humanitaire ;

2°Les positions des mouvements membres de l'UFR (en particulier le FPRN : Front Populaire pour la Renaissance Nationale) et du MPRD sont régulièrement bombardées ainsi que les populations des zones concernées;

3°Le rapport de la commission d'enquête sur la disparition du professeur IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH, qui a établit, depuis juillet 2008, la responsabilité des forces gouvernementales dans cette forfaiture, est en train d’être habilement enterré sous des artifices divers.

Les forces du changement n’ont pas attendu les démarches actuelles du gouvernement tchadien pour affirmer leur disponibilité pour une solution pacifique de la crise tchadienne, à travers un dialogue national incluant tous les acteurs concernés, avec l’aide de la communauté internationale, laquelle devrait mettre fin à son attitude injustement asymétrique selon qu’il s’agisse de l’opposition soudanaise ou tchadienne.

Fait à Paris le 10 février 2010

Pour la Représentation UFR Europe

Le Représentant

Acheikh IBN-OUMAR