Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

MOUSSORO.jpg
Cliquez pour agrandir l'image

Selon une de nos sources qui vient de nous saisir du Tchad, les forces gouvernementales ont effectué une descente musclée dans un lycée à Moussoro située à 300 km de Ndjaména, pour enrôler dans les corps d’armée plusieurs élèves afin d’agrandir différentes unités.

La même source souligne également qu’au mois de novembre dernier, les militaires tchadiens avaient procédé à des opérations similaires pour recruter de force les lycéens et collégiens dans cette ville devant l’impuissance totale des parents et des populations locales résignées.

Cette information pose la question de sécurité des élèves tchadiens exposés à tous les dangers dans leur propre pays, mais aussi et surtout, elle nous permet de  faire une nouvelle lecture de la situation que le recrutement dans une telle période par l’armée tchadienne, suffit pour comprendre que le régime reste dans une posture belliqueuse de continuer à faire la guerre contrairement aux discours de paix, prônés du bout de lèvre par les responsables politiques et thuriféraires du régime. Cette paix, est loin d se concrétiser du fait de la mauvaise foi qui anime et caractérise le chef de file de ce pouvoir illégitime et décadent.

A cette effet, notre blog lance un appel urgent et pressant aux différentes organisations internationales accréditées dans notre pays d’assumer pleinement leurs responsabilités et de rompre avec cette politique de complaisance à l’égard du régime en place en adoptant à son encontre des mesures de fermeté.

Makaila Nguebla