Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

 

A sa propre initiative, Idriss Deby a reçu  le mercredi 24 avril 2013, les membres du  bureau de la Coordination des Partis Politiques pour la Défense de la Constitution (CPDC) pour leur demander de signer un accord concocté par lui-même.

Lors de cette rencontre avec les responsables politiques de l’opposition, Idriss Deby affirme que le refus de la CPDC d’adhérer à son schéma de compromis politique, jette un discrédit à sa propagande internationale. Et, il tient donc à ce que la CPDC regagne les rangs et signe son bidon de papier, qu’il a conçu.

Régissant aux propos d’Idriss Deby, la délégation de la CPDC, lui a rappelé qu’il s’agit des suites de l’accord du 13 août 2007,  elle lui demande de revoir sa copie. Il s’en est suivi des échanges infructueux en guise de dialogue de sourds.

Fidèle à ses habitudes légendaires, Idriss Deby use tantôt des mensonges, tantôt de la mauvaise foi, des intimidations et des menaces pour tenter en vain de faire avaler à la délégation de la CPDC son deal.

Prés d’une heure et demie  d’horloge des discussions entre les membres de la CPDC et lui, la rencontre s’est terminée dans l’impasse sans conclusion ni rapprochement des points de vue.

 

La rédaction du blog de makaila