Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

ZORRINO-copie-1.jpgSelon nos informations, M.Haroun  Zorrino qui a été aperçu à la Télé Tchad comme ayant rallié le régime d’Idriss Deby, est de retour à Genève en Suisse depuis pluiseurs semaines où il vit en exil il y a de cela une décennie.


Souvenez-vous que le MOSANAT avait publié un communiqué de presse pour notifier à M.Haroun Zorrino, que son ralliement au pouvoir et les propos tenus lors de son voyage au Tchad, engagent sa responsabilité uniquement et que les cadres politiques et militaires restent résolus et mobilisés à poursuivre les combats dans un élan de détermination inébranlable.


Aussi, faut-il ajouter que  nos sources soutiennent sans commentaires qu’elles n’ont aucune idée sur le retour à Genève de M.Haroun Zorrino qui a simplement passé trois (3) jours à Ndjaména, capitale tchadienne.


Notre rédaction s’est entretenue longuement avec lui au téléphone à Genève  dans la matinée.

De l’avis même de M.Haroun Zorrino, son voyage à Ndjaména s’inscrit dans le but de s’imprégner des réalités sur le terrain et de voir comment créer les conditions idoines autour d’un consensus national.


Après  son retour à Genève, M.Zorrino, soutient avoir établi des contacts fructueux avec  la plupart de responsables militaires et autres cadres politiques se trouvant encore dans le camp de l’opposition armée ou en exil.


Il affirme travailler dans le cadre d’une vision  citoyenne et républicaine large et globale  pour une paix définitive dans le pays par des voies et moyens de règlements pacifiques de la crise tchadienne.


Rappelons que M.Zorrino est initiateur d'une pétition qui circule sur Internet où il souhaiterait sensibiliser l'opinion publique sur son projet de paix au Tchad et en Afrique dans son ensemble.



La rédaction du blog de makaila