Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Communiqué de presse CNDDE/12


Le salaire est maintenu mais le prix du carburant à la pompe est augmenté.
La CNDDE a été surprise ce jour, 27 novembre 2012 par la décision du Ministre du Commerce et de l’industrie qui a augmenté le prix du carburant à la pompe à 480F CFA au lieu de 380F CFA comme précédemment vendu.


Cette décision du gouvernement intervient dans un contexte véritablement inopportun à cause de la crise sociale qui dure depuis 4 mois sans solutions. Au lieu de chercher efficacement les voies et moyens en vue de juguler cette crise sociale sans précèdent dans l’histoire du Tchad, le gouvernement a coup sur coup publier des décisions graves. A la question de cette grève de l’Union des Syndicats demandant la hausse des salaires, le gouvernement a opposé une réponse : l’augmentation du prix du carburant et la dénonciation des accords qui le lie à l’UST depuis 2011 sur l’augmentation des salaires.Ce qui dénote à n’en point douter de l’absence de la volonté du gouvernement àrégler les problèmes sociaux. Alors, quel message le gouvernement veut-il adresser au peuple à travers ces décisions? Le gouvernement veut-il réellement la paix sociale au Tchad ?


Sinon comment comprendre que le gouvernement choisisse d’augmenter le prix du carburant au moment où les travailleurs tchadiens et l’ensemble du peuple crient à la monopolisation des richesses nationales par une catégorie des citoyens et la cherté de la vie artificiellement créée et entretenue.


La CNDDE invite l’ensemble des forces vives du Tchad à se joindre à elle afin d’organiser des actions citoyennes en vue d’amener le gouvernement non seulement à annuler la hausse du prix du carburant qui alimente déjà la vie chère mais aussi de trouver un compromis à la grève de l’ust qui dure depuis Juillet 2012.
Toutefois, la CNDDE exhorte le gouvernement à discuter sincèrement avec les travailleurs et en même temps rapporter son acte qui contraste dangereusement avec la lutte contre la vie chère.

 

                                               Fait à N’Djamena le, 29 Novembre 2012
Le Président

DEUZOUMBE DANIEL PASSALET