Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

Populations du sud du Tchad, l'heure de votre indépendance a sonné.

En février dernier, nous avons lancé la campagne de sensibilisation et nous avons été reçus partout où nous sommes allés, en europe, en afrique, en asie.

Des personnalités importantes, du monde scientifique, politique,, artistique, sportif nous  ont écoutés et nous ont encouragés.

Vous souffrez tous les jours. Vos champs sont arrachés, vous êtes dirigés, torturés par des gendarmes, policiers, militaires analphabètes. Ils sont nommés à ces postes parce qu'ils sont nordistes. Vous devez désormais dire non. Trop, c'est trop. Personne ne vous affranchira du joug de la souffrance quotidienne. Vous êtes et vous devez être les maîtres de votre destin.

John GARANG est mort mais le Sud du soudan est indépendant depuis le 9 juillet 2011 et est reconnu par tous les Etats libres du monde et même par ceux qui hier,  tuaient, brûlaient des villes et des villages. La lutte a  été dure mais laborieuse à la fin. Nous avons été à JUBA le 9 juillet et nous avons pleuré car nous attendons aussi ce jour pour le sud du Tchad. N'ayez pas peur. Il faut arracher cette indépendance.

Nous devons nous éloigner du démon. Celui là qui ne connait que le langage des injures, du sang, de la violence, de la brutalité.

SARAÏ, BANANAÏ, KIRDAÏ, AFININ, ABIT, AFIN, DJOUNOUBIN,  ça doit cesser et cela par le sang qui doit être versé. Vous êtes des adjoints malgré vos compétences,  toujours humiliés, arrêtés illégalement, insultés. KABADI et le gouverneur NGARBOUDJOUM ne sont ils pas des exemples de l'humiliation ?

Les sud africains, les sud soudanais sont des exemples concrets, donc rien ne peut stopper cette lutte. En face d'eux, il y avait des puissances mais ils sont parvenus à leurs objectifs. Nous aussi nous pouvons.

Les Emmanuel NADINGAR, DJIMRANGAR, DJASNABAILLE, GATA, KABADI ne sont que des symboles. Ils ne représentent rien. Ils n'ont aucun pouvoir. GATA ne peut même pas nommer un seul Chef de bureau des douanes ou des impôts. Ils sont insultés tous les jours, n'ont aucun pouvoir. Ceux qui tentent de lever le doigt ou de dire merde comme le Professeur AVOKSOUMA sont virés sur les conseils des simples DAF. Il faut baisser la tête, se soumettre ou jouer au griot comme KASSIRE KOUMAKOYE qui n' a pas du tout honte.

Ils tuent, ils volent, arrachent les maisons privées mais ne vont pas en prison. Mieux ils sont récompensés.

Debout peuples du sud, l'heure a sonné.

Ne reculons plus.

Il vaut mieux mourir et assurer la liberté de demain que de continuer par se faire humilier.

Vive le sud du Tchad. Bientôt l'indépendance.

 

Anathole LAOUKOUNDA depuis l'Islande