Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

L'avocat français de Taoufik Ben Brik, journaliste tunisien incarcéré, a été reçu à la présidence française par un conseiller de Nicolas Sarkozy qui l'a assuré que le dossier était suivi de près.

 


Le conseiller de la cellule diplomatique "m'a assuré que la France continuerait à suivre la situation de près et restait très attentive à son cas", a déclaré à l'AFP Me William Bourdon, qui a été reçu le 5 février pendant près d'une heure.

L'avocat a "été reçu à la cellule diplomatique où l'on suit naturellement le dossier", a-t-on confirmé à l'Elysée.


Taoufik Ben Brik, 49 ans, a été
condamné le 30 janvier en appel à Tunis à six mois de prison pour violences contre une femme, à l'issue d'un procès décrit par plusieurs organisations de défense des droits de l'Homme comme une affaire politique.


Le journaliste, correspondant de médias français, soutient être
la cible d'un "procès politique" dans le cadre d'une "affaire fabriquée par les services spéciaux" pour le punir de ses écrits hostiles au régime du président Zine El Abidine Ben Ali.


Cette condamnation en appel du journaliste constitue "un déni de justice total", a dénoncé Me Bourdon, qui se dit inquiet de son état de santé.


L'épouse de Taoufik Ben Brik, Azza Zarrad, a de son côté été reçue récemment au
ministère français des Affaires étrangères et au Parlement européen à Strasbourg.

Source: JA