Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Le tribunal de N'Djamena a ordonné, le 3 décembre, l'exécution automatique de saisie de toutes les publications du journal La Voix. "Nous condamnons cette décision infondée qui traduit une volonté réelle de faire fermer l'hebdomadaire. Les menaces du ministre de l'Intérieur ont malheureusement été mises à exécution", a déclaré Reporters sans frontières.

 
"C'est une décision politique et entachée d'irrégularités", s'insurge Maître Jean-Bernard Padaré, un des avocats du journal qui souhaite continuer la parution.
 
Faute de pouvoir ordonner légalement la fermeture de ce journal privé, le tribunal de première instance a prononcé cette décision qui revient concrètement au même résultat.
 
Le juge s'est fondé sur l'absence d'un directeur de publication pour motiver sa décision. Pourtant, La Voix en a un en la personne d'Innocent Ebodé, de nationalité camerounaise. Or, ce sont les autorités tchadiennes elles-mêmes qui l'ont expulsé du pays, le 14 octobre, sans raison légale. Selon nos informations, ce dernier se dirigerait vers le Tchad afin de contester cette décision.