Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

maktchadenligne.jpgMak, tu es digne, mais ceux que tu défends sont indignes des sacrifices de ton corps que tu fais pour ce combat. S'agitent-ils pour le peuple tchadien ? Non. Iils viennent de dire qu'ils n'on aucun projet et n'ont d'ailleurs pas besoin d'un projet pour le Tchad. Peux-tu comprendre une telle sottise ? Avoue !

 
La menace qui se trouve aujourd'hui au dessus des rebelles tchadiens et qui t’oblige encore une fois à te jeter à l’eau, Joe Al ne l'avait-il pas annoncé il ya plus d'un an déjà que le temps joue dangereusement contre les rebelles tchadiens ? (son article la dernière génération des seigneurs de guerre tchadiens)N'avait-il pas prevenu l'opposition de l’environnement politique africain et mondial à cette forme de lutte armée sans projet pour le Tchad donc sans lendemain ?
 

La vraie question est à savoir qu’ont-ils fait pour s’aider eux-mêmes et améliorer leur propre sort ? Ont-ils entendu  les autres comme toi Mak, Joe Al ou autres qui réfléchissez quand eux-mêmes refusent de réfléchir ?

 
Comme tu le dis Mak et comme ton analyse le montre, si une fois arrivée en Libye, le Soudan refuse leur retour sur son sol; si la Libye les maintient et que les soudanais renvoient les enfants auprès de leurs mères au Tchad alors c’est vers une désintégration totale que nous nous dirigerons.
 
Serait-il vrai que nous avons à faire à la dernière génération des seigneurs de guerre tchadiens ? Du moins, dans la forme que nous connaissions jusqu’aujourd’hui ?
 
Je pense sincèrement qu’avec ta plume, de parmi tous les partisans de l’opposition armée à Deby, mon cher Makaila, tu as fais plus que tous ceux qui ont combattu Idriss Deby avec armes à la main.  Ailleurs, ces gens seraient derrière toi et non toi derrière eux mais, par conviction et par amour du Tchad, tu accepté une position désavantageuse dans une lutte qui,  n’a finalement mené à rien. J’espère que ta lutte continuera parce que ta forme de lutte est plus digne. Il faut remâcher tout ça et redéfinir une lutte qui produira un résultat et offrira au peuple tchadien un projet.  Courage ! Nous t’appuyons notre Mak.
 

Béré Amadjia Sansi

amadjia@gmail.com