Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

im_05_01_2012_2.jpg


Dans l’affaire dite Annadhif, un journaliste tchadien joint à Ndjaména et ayant  requis l’anonymat, a soutenu à la rédaction de notre blog, que Mahamat Saleh Annadhif  vient d’être rattrapé par son passé de traitre.


Selon notre interlocuteur, ce monsieur n’est qu’un transfuge du Parti pour les Libertés et le Développement (PLD) du défunt Ibni Oumar Mahamat Saleh.


« C’est  Ibni Oumar qui  a fait de lui,  ministre des affaires étrangères, mais, il  a refusé de quitter le Gouvernement, lorsque le PLD, s’est retiré ». soutient-il.

Visiblement soulagé par l’arrestation du désormais ex- Secrétaire Général de la Présidence, le journaliste conclut : « bien fait pour lui, car, c’est un traitre ».

Selon d’autres sources, Idriss Deby personnellement serait intervenu pour donner des instructions fermes à l’encontre du cas  Mahamat Saleh Annadhif.  Il serait même privé de climatiseur dans sa cellule.


Imaginez un peu, Mahamat Saleh Annadhif qui est habitué des bureaux et des voitures climatisés, soit mis dans des conditions d’incarcération difficile sous le soleil caniculaire de Ndjaména.


Quelle leçon tirer face aux vagues d’arrestations qui s’abattent sur les dignitaires du régime Deby ?

Makaila Nguebla.