Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

im_05_01_2012_2.jpg


Dans l’affaire dite Annadhif, un journaliste tchadien joint à Ndjaména et ayant  requis l’anonymat, a soutenu à la rédaction de notre blog, que Mahamat Saleh Annadhif  vient d’être rattrapé par son passé de traitre.


Selon notre interlocuteur, ce monsieur n’est qu’un transfuge du Parti pour les Libertés et le Développement (PLD) du défunt Ibni Oumar Mahamat Saleh.


« C’est  Ibni Oumar qui  a fait de lui,  ministre des affaires étrangères, mais, il  a refusé de quitter le Gouvernement, lorsque le PLD, s’est retiré ». soutient-il.

Visiblement soulagé par l’arrestation du désormais ex- Secrétaire Général de la Présidence, le journaliste conclut : « bien fait pour lui, car, c’est un traitre ».

Selon d’autres sources, Idriss Deby personnellement serait intervenu pour donner des instructions fermes à l’encontre du cas  Mahamat Saleh Annadhif.  Il serait même privé de climatiseur dans sa cellule.


Imaginez un peu, Mahamat Saleh Annadhif qui est habitué des bureaux et des voitures climatisés, soit mis dans des conditions d’incarcération difficile sous le soleil caniculaire de Ndjaména.


Quelle leçon tirer face aux vagues d’arrestations qui s’abattent sur les dignitaires du régime Deby ?

Makaila Nguebla.