Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

Des missiles anti-aériens libyens entre les mains de Droukdal

Ennahar  Online

Liens Sponsorisés

L’organisation terroriste Al Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) a réussi a s’emparer de missiles sol air ramenés de Libye en proie à une guerre civile entre les forces de Kadhafi et les insurgés libyens qui réclament le départ du guide Mouammar Kadhafi.Selon le président tchadien Idris Deby, dans un entretien à l’hebdomadaire « Jeune Afrique », à paraître ce lundi, l’organisation terroriste El Qaïda au Maghreb Islamique aurait profité du soulèvement populaire en Libye pour s’emparer de missiles sol air.

Deby a exprimé sa préoccupation de ce qui se passe en Libye, selon l’Agence France Presse et ses craintes de l’organisation terroriste qui profiterait des mercenaires présents dans cette région pour s’emparer des armes lourdes et des missiles qui se trouvent dans la région du Sahara centrale.

Selon le président tchadien, la situation est « très inquiétante » et el Qaïda deviendra sûrement une vraie armée bien équipée ». Deby s’est dit sur à cent pour cent, et d’ajouter que le colonel Kadhafi avait raison en partie lorsqu’il accusait El Qaïda de manipuler les insurgés. « Jusqu’à quel point ? Je ne sais pas, mais ce qui est sur c’est qu’il avait raison », a-t-il dit.

 

Deby, qui était contre une intervention étrangère en Libye, a nié l’existence de mercenaires tchadiens avec les forces pro-Kadhafi contre les insurgés.

Selon des observateurs, la révolte contre le régime libyen aura des conséquences négatives pour les pays voisins, notamment l’Algérie. L’organisation terroriste, selon eux, n’hésitera pas à profiter de la situation pour avoir le plus grand nombre possible d’armes pour tuer les algériens même à des prix exorbitants puisqu’il y a des parties officielles (pays européens) qui financent en versant des rançons pour libérer leurs ressortissants otages entre les mains d’El Qaïda

 

·