Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Tchad: la satire harcelée

Idriss Déby

L’avion d’Idriss Déby a failli rater son atterrissage. Symptomatique: c’est tout son régime qui semble menacé de crash. Le pouvoir tchadien semble se durcir ces derniers mois. Les journaux se plaignent de «harcèlement judiciaire» et font front commun pour protester contre la récente suspension de parution du très respecté N’Djamena Bi-Hebdo et la condamnation de son directeur, Jean-Claude Nekim, à un an de prison avec sursis et une amende de 1500 euros, pour avoir publié un extrait d’une pétition de syndicalistes contre le pouvoir.


En solidarité, un collectif de journalistes tchadiens, avec le soutien de Reporters sans frontières et de membres de la société civile tchadienne, a lancé Le Journal des Journaux, lui-même rapidement interdit de diffusion…

La caricature joue sa partition dans ce débat. C’est pour avoir publié une caricature des magistrats dans son journal que Jean-Claude Nekim était à nouveau convoqué devant la justice, le 25 septembre dernier, pour «outrage à magistrat»

 

Source: http://blog.slateafrique.com/poil-a-croquer/2012/10/31/tchad/