Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Reunion-gouvernement-Union-europeenne_article_top.jpgRestée longtemps emmurée sur le drame tchadien pourtant perceptible et inqualifiable, l’Union européenne (UE), se refugie derrière la France, alliée inconditionnelle du pouvoir de Ndjaména dont les insuffisances démocratiques sont connues de tous.


En effet, selon une de nos sources, l’Union européenne (UE) est mal imprégnée de la situation politique au Tchad, car dit-elle lors d’un séjours à Bruxelles et des différent échanges avec les responsables européens, ces derniers sont surpris d’apprendre certaines choses sur notre pays.


L’Union européenne (UE)  justifie son silence, en affirmant avoir laissé la gestion du dossier tchadien à la France, membre influent de l’organisation. Or, pour l’opinion publique tchadienne, la position de Paris dans le contentieux tchadien, reste équivoque étant donné, Idriss deby doit la pérennité de son pouvoir grâce aux soutiens multiformes de la France officielle ce qui a énormément compliqué la tâche aux voix indépendantes et autres forces politiques de l’opposition au régime de faire prévaloir leurs causes au sein des instances européennes les plus représentatives.



La même source soutient que l’opposition démocratique tchadienne est totalement méconnue au niveau de l’Union européenne (UE) et la position du pouvoir demeure dominante.


Ce constat résulte du déficit médiatique des opposants tchadiens dont la communication politique  reste défaillante avec l’extérieur. Pour diverses raisons : moyens financiers limités et manque de soutiens extérieurs conséquents.

L’opposition civile comme armée, généralement déconnectée avec l’extérieur, doit, dés à présent de noter  que sans relations publiques, aucune cause ne sera entendue au plan international d’où l’urgence de la communication s’impose.


Si au Tchad, tous les segments de la vie sociopolitique essaient de mettre en valeur un plan de communication massif pour décrier le drame tchadien, le régime en place éprouvera d’énormes difficultés pour  mentir à tous les niveaux et justifier l’injustifiable sur ses innommables forfaitures les plus répréhensibles dans le pays.


A l’ère actuelle, la Nouvelle Technologie de l’Information et de la Communication (NTIC) est devenue à la fois un outil précieux et un atout essentiel et contournable dans les luttes pour la conquête des libertés démocratiques des peuples opprimés par des  régimes impopulaires les plus autocratiques. Il suffit de savoir en faire usage et découvrir  la performance.



Makaila Nguebla