Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

L'état-major du Front Populaire du Redressement(FPR), se veut formel de marcher sur la localité tchadienne de Moissala au sud Tchad, si jamais l'armée gouvernementale persiste  et signe de s'aventurer,  de lancer des nouvelles attaques contre leurs positions à la frontière avec la RCA.

Selon le colonel Ramadan,  qui dirige l'état-major du mouvement armé, il n'est pas exclu que ses élèments dans leurs contre-offensives  et leurs droits de poursuites contre l'armée régulière, de progresser jusqu'à la ville de Moissala. Il l'a affirmé par télèphone satelitaire depuis la zone forestière au sud du pays.

"Rien ne nous empêchera de marcher sur cette ville de Moïssala, si les forces tchadiennes ne se privent ou ne s'arrêtent pas d' attaquer notre base" a-t-il dit avec un ton ferme, ce chef rebelle tchadien, qui,  en l'absence de son leader le Général Baba Laddé, arrêté et écroué à Ndjaména,  dirige désormais  le FPR.

Selon un analyste politique basé, à Dakar, l'ouverture d'un nouveau front de lutte armée au sud du Tchad, mettra en difficulté le régime d'Idriss Deby, dont les troupes seront obligées de faire face à plusieurs zones de conflits, qui deviendront des véritables abcés de fixation incurrables.

A suivre............