Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les autorités tchadiennes doivent s'investir pour assurer la sécurité des populations et garantir la paix civile à tous //

Archives

Publié par Mak

YASSINEFERCHI.jpg

Yassine Ferchichi a rendu visite au blog de makaila.

 

Il a été condamné à l’emprisonnement et a effectué sa peine. Il a préparé depuis sa prison sa sortie et son nouveau départ dans la vie. Rattrapé par une interdiction du territoire français ou « double peine », il a été expulsé. Ne pouvant être renvoyé en Tunisie, où il est condamné par défaut à 32 ans d’emprisonnement, les autorités françaises l’ont envoyé au Sénégal. C’était en 2009.

Comme si cela ne suffisait pas, les autorités sénégalaises qui lui avaient dument délivré un laissez passer pour afin d’en faire leur hôte, l’ont abandonné à son sort. Il y a maintenant une semaine que Yassine Ferchichi erre à Dakar à la recherche d’un coin d’ombre, d’un peu de nourriture, d’espoir…  et d’une perspective un tant soit peu crédible.

Il a frappé à la porte du commissariat de Dakar, qui assure sa surveillance, écrit au ministère des Affaires étrangères, Madické  Niang, qu’on a connu plus prolixe récemment dans l’affaire de Clotilde Reiss, contacté la presse, renoué avec les militants des droits de l’homme qui l’avaient assuré de leur solidarité par le passé et la lui ont réitérée.

 

Rien n’y a fait. Yassine Ferchichi campe toujours devant le ministère des Affaires Etrangères et sur ses positions. Fatigué mais nullement résigné.

 

Luiza Toscane