Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

156577_381708058538267_189667824408959_1057381_1612122469_n.jpg

 Selon nos sources, Daniel Dezeumbé, Président des Droits de l’Homme Sans Frontière (DHSF) au Tchad, a reçu une convocation via son avocat,pour répondre au parquet général le mercredi 09 mai.

Pour rappel, M.Daniel, a été arrêté le 19 décembre 2011, après avoir reçu un appel du même parquet général de Ndjaména, qui l’avait mis immédiatement sous mandat de dépôt pour être libéré le 30 décembre 2011 à la veille du nouvel an 2012.

A l’époque, pour justifier la libération de Daniel, le Tribunal avait avancé un fallacieux argument qu’il avait de doute sur son dossier relatif à son interview accordée à Radio France Internationale (RFI) dans l’affaire Matta Léré. Toutefois, le parquet avait fait appel.

Avec l’implication de M.Dezeumbé dans l’affare Gali et dans d’autres dénonciations sur la situation des droits de l’homme au Tchad, tout porte à croire que les autorités tchadiennes ont ressuscité ce  dossier pour  de nouveau l’arrêter et le condamner lourdement.


Seule une mobilisation générale des hommes épris de justice pourrait dissuader le régime tchadien de lâcher le basket à Daniel Dezeumbé, qui, pratiquement, reste l’unique voix d’une organisation de défense des droits de l’homme au Tchad.


Makaila Nguebla