Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

camerounais-db25b 

Les négociations sont bloquées entre le régime tchadien et les principales centrales syndicales du pays, ce qui explique l’impasse actuelle.

Après un préavis de grève de dix sans issue, l’Union des Syndicats du Tchad (UST) et la  Confédération Libre des syndicats du Tchad (CLST), viennent de reconduire la grève dans le pays, cette fois-ci, sans service minimum.

Tous les secteurs de l’enseignement supérieur, de l’éducation nationale, de la santé et autres activités  relevant de la fonction publique, sont désormais affectés par l’appel des centrales syndicales.

Il faut souligner que depuis plusieurs années, le régime d’Idriss Deby a instauré un dialogue de sourd, de corruption, des promesses fallacieuses entre lui et ses partenaires sociaux locaux.

La radicalisation des positions syndicales résulte donc des frustrations quotidiennes dont souffrent les travailleurs tchadiens de tous les secteurs socioprofessionnels.

L’UST et la CLST doivent mobiliser leurs bases respectives et les appeler à durcir le rythme des contestations  pour répandre  sur l’ensemble du territoire.

 

Face à cette nouvelle impasse dans les négociations avec les responsables syndicaux, Idriss Deby doit prendre et assumer ses responsabilités. Car cet élan contestataire de mobilisation citoyenne et populaire risque d’emporter son régime décrié.

 

 

 

 

 

Makaila Nguebla