Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Jakob Kellenberger, a réclamé, mercredi 11 novembre, la libération "immédiate et sans condition" des deux employés de l'organisation enlevés ces dernières semaines au Soudan et au Tchad.

"Nous demandons la libération immédiate et sans condition de nos deux collègues", a déclaré M. Kellenberger lors d'une conférence de presse. Bien que les deux expatriés français aient été enlevés dans la même région d'Afrique, M. Kellenberger a estimé qu'il n'avait "aucune raison de penser que les deux cas soient liés".


Le responsable a précisé que le CICR était en contact "régulier" avec les "deux groupes concernés" par l'enlèvement des deux hommes. Le premier, âgé de 35 ans et ayant la double nationalité française et britannique, a été enlevé le 22 octobre par des hommes armés au Darfour-Ouest, près de la frontière avec le Tchad, alors qu'il circulait dans un convoi de deux véhicules marqués du logo de la Croix-Rouge.


Le deuxième,
Laurent Maurice, un agronome, a été quant à lui kidnappé lundi soir par plusieurs hommes armés dans un village de l'est du Tchad, proche de la frontière avec le Soudan. Suite à cet enlèvement, le CICR a décidé de suspendre ses activités dans cette région.