Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

deby 22La Cour pénale internationale et plusieurs organisations de défense des droits de l’Homme sont indignées. Le président du Soudan Omar el-Béchir, poursuivi pour crimes de guerre et génocide au Darfour, n’a pas été arrêté à son arrivée au Tchad. Loin de là, il a été reçu avec les honneurs par son homologue tchadien Idriss Deby.

Le Tchad a pourtant ratifié le statut de Rome, qui est l’acte fondateur de la Cour pénale internationale. Cette dernière pouvait s’attendre à se voir livrer Omar el-Béchir, contre qui elle a émis un nouveau mandat d’arrêt ce mois-ci. Le président soudanais est accusé de soutenir des milices armées qui sèment la terreur dans la région du Darfour. En sept ans de guerre civile, il y aurait eu 300.000 morts selon l’ONU.