Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

Selon nos sources à Ndjaména,  la discorde qui empoisonne  les relations entre M.Abderahim Younous Ali et Mme Khadjijdaj Hassaballah, sa Secrétaire d’Etat à l’éducation nationale, résulte du fait que celle-ci aurait octroyé des marchés à une catégorie de commerçants dont  d’un montant estimé à 8 milliards de fcfa, sur des bases totalement subjectives , c’était sous l’ancien ministre d’alors à savoir M.Abderahman Koko , qui est en prison mais remplacé à ce poste par  M.Abderahim Ali Younous.

La précipitation  Mme Khadjidja aurait réintroduit les mêmes  dossiers à son nouveau ministre pour validation, ce dernier  refuse  de s’exécuter, prétextant que le mode d’octroi  de ces  marchés était illégal et en a exigé de sa Secrétaire d’Etat  de vérification et d’explications. C’est ainsi, que la Secrétaire d’Etat s’est retrouvée dans tout ses états et piquée une colère ce qui justifie  le climat actuellement conflictuel et délétère que connaît l’immense et vaste Ministère de l’éducation nationale, un des secteurs clés de la fonction publique au Tchad.

Les plus observateurs nationaux et étrangers conviennent souvent que dans de comme le Tchad qui manque une gestion transparente  les conflits du genre sont légion entre les responsables administratifs connus véreux et  nébuleux dans leurs fonctions.

 

A suivre……..