Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Darfour: cessez-le-feu et des négociations de paix entre Khartoum et le JEM

Le gouvernement soudanais et un important groupe rebelle du Darfour, le Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM) ont signé samedi au Tchad un cessez-le-feu et un accord encadrant la tenue de négociations de paix directes, a indiqué la rébellion.


"Nous venons de signer l'accord-cadre avec le gouvernement soudanais", a déclaré à l'AFP par téléphone à N'Djamena Ahmed Hussein, porte-parole du Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM), un des deux principaux groupes rebelles du Darfour.


Cet accord cadre a été signé initialement samedi à N'Djamena par Ghazi Salaheddine, conseiller du président soudanais Omar el-Béchir sur la question du Darfour, et Khalil Ibrahim, chef du JEM.


Une signature finale doit avoir lieu mardi à Doha en présence notamment du président soudanais et de son homologue tchadien Idriss Deby, qui a facilité le rapprochement entre Khartoum et la rébellion.


Cet accord encadrera les négociations de paix directes entre le JEM et Khartoum. "Nous discuterons du partage des richesses, du partage de pouvoir, du retour des déplacés, de la compensation (pour les victimes du conflit) et des prisonniers" de la rébellion, a indiqué M. Hussein.


Les deux parties ont aussi signé samedi un cessez-le-feu, a ajouté le responsable de la rébellion précisant que Khalil Ibrahim avait ordonné à ses hommes de cesser toute activité militaire.


Le conflit au Darfour a fait 300. 000 morts depuis 2003 selon les estimations de l'ONU, 10. 000 d'après Khartoum, et 2,7 millions de déplacés.

Source: JA