Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

BLOC POUR LE RENFORCEMENT

DE LA DEMOCRATIE AU SENEGAL

Paix – Unité - Développement

Dakar, le 18 avril 2010,

 

Communiqué de presse : Proposition du BRDS

 

Le régime libéral est à bout de souffle. L’homme qui a créé, entretenu et tenu à bout de bras, cette formidable machine d’opposition, n’a pas résisté à l’usure du pouvoir. Autre chose que le pouvoir, les retient encore à ce pouvoir où ils ne maîtrisent plus rien.

Le président Wade est entré opposant au palais de la république et y a fait entrer des opposants qui n’ont jamais su prendre la hauteur qui seyait à leur stature de dirigeants.

Pendant que le président cherchait à les plonger dans le futur, ces accompagnateurs laudateurs, gouvernaient par réaction aux actions du parti socialiste.

Jusqu’en 2010, ils n’ont pas encore réalisé qu’ils sont au pouvoir. Ils ont retardé le président Wade et ont retardé le Sénégal. Il leur faudra bien rendre compte un jour, qui avance à vitesse vertigineuse.

Pour ne pas voir son parti éclater, le président n’a pu, dans son entourage, trouver que deux personnes plus compétentes que toutes les autres. Pourquoi lui demanderait-t-on dès lors, de proposer autre chose qu’il ne possédât ?

BENNOO et les PARTIS NON ALIGNES sont grandement aidés par cette attitude du chef de l’Etat et, nous devrions crier à l’unisson avec le PDS ou le PDS - L, qu’il a fait les meilleurs choix.

Mais, dans une telle attitude que nous prendrions, le plus grand perdant sera le Sénégal qui prend eau de toutes parts.

La candidature de Maître Abdoulaye Wade est donc une candidature

«  NIAKA PEKHE ». S’il avait le choix, il irait se reposer. Quand il regarde son entourage, il est malheureux. Car en fait, aucun de ceux qui l’entourent ne lui arrivent à la cheville.

Le Bloc pour le Renforcement de la Démocratie au Sénégal (BRDS), demande donc à toute l’opposition d’offrir justement un choix à Maître Abdoulaye Wade, président de la République du Sénégal. Ce choix consistera à lui proposer une amnistie totale et une sortie honorable contre la dissolution de l’assemblée nationale et à terme, des élections anticipées où il ne sera pas candidat, élections qui seront conduites par une commission électorale nationale indépendante (CENI), composée des partis politiques, de la société civile (syndicats, presse, associations), de l’administration et des forces armées.

Par cette haute attitude citoyenne, il sortira par la grande porte, le Sénégal en sortira lui aussi agrandi et réconcilié.

Aussi, le dialogue national urgent à faire est celui qui va rassembler toutes les organisations qui se meuvent en dehors du cercle du pouvoir.

Le BRDS reste ouvert à toutes propositions de rencontre pour l’instauration de ce dialogue salvateur qui mettra le Sénégal à l’abri de toute tourmente.

 

 

El  Hadji Hamidou DIALLO 

Secrétaire Général du BRDS

Coordonnateur de la Coalition des Partis Politiques Non Alignés (CPNA).

 

VILLAS 12 ET 14 RUE NIARD, SICAP RUE DIX, DAKAR, SENEGAL.

B.P 5181, DAKAR-FANN, TEL : 77 444 21 94, e-mail : partirds@yahoo.fr.

RECEPISSE N°12044/MINT/DAGAT/DAPS