Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

       1521598-2029633.jpg debyinternational.jpg
DR Alioune TINE FACE A DEBY

                                  Communiqué de presse

Tchad :    Non  à l’entrave  à la liberté d’expression et à la libre pratique du metier de journaliste !


La Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDH0)
exprime sa vive préoccupation devant les actes d’expulsions et  d’enlèvements récurrents dont sont  victimes les journalistes et les défenseurs des droits de l’homme  au Tchad.

En effet, le 14 octobre dernier, M. Innocent EBODE, de nationalité camerounaise qui travaille au Tchad comme directeur de publication du journal indépendant La Voix, a été enlevé  par les services de renseignements tchadiens et renvoyé à Kousseri, ville camerounaise, son pays d’origine sans motif valable.

L’acharnement des autorités contre le journal La Voix s’est poursuivi, ce mardi 29 décembre 2009, vers 12 heurs, M. Amadou GONG-DABA, personnel comptable de l’hebdomadaire, a été enlevé par des inconnus en voiture, interrogé sur les sources de financement du journal et parfois  violenté  avant d’être relâché.

Par ailleurs, des défenseurs des droits de l’homme et des responsables des organisations syndicales au Tchad ont fait l’objet d’intimidation notamment Michel BARKA, de l’Union des Syndicats du Tchad (UST) qui est victime de filatures et menace avec arme.

Face à cette situation qui rappelle les années de plomb des  régimes d’exception au Tchad ;

La Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) :

·         Condamne avec la dernière énergie ces actes de violation de la liberté d’expression et de la pratique du métier de journaliste  au Tchad ;

 

·         Met en garde les autorités tchadiennes contre les tentatives visant à museler les journalistes et à réduire au silence les activités des  défenseurs des droits de l’homme ;

·         Appelle le Gouvernement d’Idriss Deby au respect de ses engagements sous-régionaux, régionaux et internationaux relatifs aux droits de l’Homme.

Fait à Dakar, le 31 décembre 2009

Le Président

Alioune Tine.



Lire le communiqué de presse