Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude...Depuis quand le dictateur Idriss Deby a respecté un accord pour que la CPDC crie aujourd’hui à la violation de l’accord du 13 Août ? Y’a-t-il une plus grande violation que l’assassinat de Ibni? Je l’ai dit par le passé et je le répète encore : Deby sait qu’il a commis beaucoup des crimes et le seul moyen de se soustraire à la justice est de demeurer et puis mourir au pouvoir. Et pour cela il engagera tous les moyens y compris s’il faut mettre le Tchad en ruine. N’a-t-on pas vu l’avant-première lors des événements de février 2008 ?

D’ailleurs pourquoi la CPDC veut continuer à douter lorsque le dictateur Deby lui-même dit clairement qu’il n’est pas venu au pouvoir par un billet Air Afrique ? Ses actions depuis 20 ans continuent par prouver qu’il est plus un criminel qu’un démocrate. Nous ne comprenons pas pourquoi l’opposition cherche toujours à légitimer ce pouvoir qui est la négation de tout ce qui est légal et juste ? Après l’enlèvement puis l’assassinat de Ibni Oumar Mahamat Saleh porte parole de l’opposition démocratique, au lieu de se montrer soudés et continuer à mettre la pression sur ce régime barbare et anti-démocratique, ces ventrologues ont jugé mieux de courir dans le râtelier du dictateur Deby.

Aujourd’hui plus que hier le constant est là. Deby est plus que jamais, criminel et le peuple tchadien vit une misère indescriptible. Et qu’est ce que l’opposition nous offre comme alternative, cautionner le pouvoir de Deby. En tout cas le peuple désabusé a perdu toute confiance en vous et n’espère rien si ce n’est vous envoyer au diable vous et votre maitre Deby.

Ali Hissein

alialihissein@yahoo.com