Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

1301566980-tchad

 

Lors du congrès  du Mouvement du 23 juin (M23),  tenu hier, un des coordonnateurs a révélé à l’assistance que parmi les chefs d’Etat africains qui ont voulu convaincre Me Abdoulaye Wade aà reporter  la date du 26 février de  l’élection présidentielle, figure  Idriss Deby.

A la veille de l’élection présidentielle, une redoutable crise a opposé Me Abdoulaye Wade au M23, c’est dans ce cadre qu’Idriss Deby a pris contact avec les représentants des forces vives et son homologue sénégalais, Me Abdoulaye pour apporter sa médiation.

 

Mais à croire, ce responsable du M23, Me Abdoulaye Wade a décliné l’offre de médiation du dirigeant tchadien dans le contentieux préélectoral qui  l’oppose aux candidats de l’opposition.

Me Abdoulaye Wade simplement demandé à son homologue tchadien de rester chez lui à Ndjaména et que l’élection aura lieu sans problème.

Comment un individu comme Idriss Deby qui a étouffé  toute voix discordante au Tchad, peut-il être un médiateur  dans un contentieux préélectoral d’un pays comme le Sénégal ?

Nous estimons que ni  la diplomatie tchadienne est mal placée pour mener une médiation internationale.

Il faut d’abord penser à un dialogue politique inter-tchadien avant d’exporter son expertise, si expertise, il y a ?


Makaila Nguebla