Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Le Pr Daby est un homme pour qui j'avais bcp d'estime. En effet, il se dégageait de cet homme de la simplicité, de la dignité, de la fierté; Il y a une époque, il était pour nous qui étions ses étudiants dans les années 1995 un modèle à suivre. jeune assistant en math ( analyse), celui qu'on appelle aujourd'hui prof, n'était détenteur que d'un DEA en math.

Son côté qui nous frappait, c'est sa promixité avec les étudiants que nous étions, se préocupant de savoir tous nos problèmes et difficultés. Par exemple, Daby, nous aidait, nous qui étions démunis financièrement pour pouvoir nous payer le taxi; on comptait souvent sur la générosité des usagers véhiculés en faisant du clando ( faire de l'auto stop); Les étudiants de Farcha de cette époque se souviendront certainement de cette épisode. Alors il arrive donc que Daby, à l'issue de nos TD,se propose de nous emmener chacun le proche de son quartier. Il ne se contentait pas que de cela, mais il nous racontait ses expériences de vie estudiantine. C'était très émouvant de fois. En même temps ça nous permettait de mieux comprendre sa personnalité.

Mais, depuis que cet homme est entré dans la vie politique, toutes ces valeurs ont malheureusement fait place aux fayoteries, flagorneries et autres discours courtisans pour Déby et son régime. Il se faisait même le chantre de la politique de protection de l'environnement decrété par Déby, n'hésitant pas à citer à tout bout de champ son maître à pensée. Son limogeage aujourd'hui, apporte l'éclairage sur la profondeur de la divergence de point de vue, par rapport à la protection de l'environnement, entre lui et Déby. En fait, Daby n'a jamais adhéré à la lutte pronée par déby d'où cette trahison, si j'ose m'exprimer ainsi. Il est inconcevable de la part du ministre de poser un acte aussi irréflechi qu'idiot. Son liomgeage est justifié à tout point de vue.

J'ose espérer que l'intéressé reprendra la craie et surtout se remettra dans la peau qui était la sienne qui lui valut tant de considération et d'estime. C'est dommage de constater la prééminence de la fonction consommation sur la fonction intellectuelle.


Commentaire posté sur le blog de mak
par ammbarra-soudé