Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

COMMUNIQUE DE PRESSE

Sénégal : Exclure l’usage des milices dans le processus électoral  

Amnesty International/ Sénégal, la Ligue Sénégalaise des Droits de l’Homme (LSDH)  et la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) condamnent  énergiquement les actes de violence perpétrés par des milices  au domicile de Abdoulaye Bathily, un des leaders de l’opposition sénégalaise et à la mairie de Mermoz dirigé par le socialiste Barthélémis Diaz, ce 22 décembre 2011, en fin de matinée.

 

De tels actes sont intolérables dans un Etat de droit et semblent procédé d’un plan mûrement réfléchi tendant à installer le Sénégal dans le chaos.

 

 

Amnesty International/ Sénégal, la Ligue Sénégalaise des Droits de l’Homme (LSDH) et la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) :

 

  • Regrettent profondément la mort du jeune N’Diaga Diop  qui s’en est suivie ;

 

  • Exigent qu’une enquête indépendante et impartiale soit ouverte et que les responsabilités soient situées.

 

  • Appellent les autorités à prendre leurs responsabilités afin que toutes les dispositions  nécessaires  soient prises pour assurer la sécurité des citoyens et les libertés fondamentales garanties par la  Constitution sénégalaise  et les instruments internationaux de droits de l’Homme ;

 

Fait à Dakar le 22 décembre 2011

 

Seydi GASSAMA

Directeur Exécutif de

La section sénégalaise d’Amnesty International

 

Maître Assane Dioma NDIAYE

Coordonnateur Ligue Sénégalaise des Droits de l’Homme

 

Alioune TINE

Président de la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme