Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Scre: http://www.gabonactu.com/ressources_g/actualites_gabon_2011.php?Article=1858

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – L’Indice 2012 du milliardaire soudanais Mo Ibrahim place le Gabon 1er en Afrique centrale en matière de bonne gouvernance et 22e en Afrique, rapporte un communiqué des services de la présidence de la République.

Selon l’Indice de la bonne gouvernance africaine, le Gabon a enregistré cette année un score de 53,6/100 contre 50,4 en 2011. Ce qui le classe ,au sein de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale, en première position devant le Cameroun (37e), la Guinée Equatoriale (45e), la République centrafricaine (48e), et le Tchad (51e).

Selon cette même étude, le score du Gabon est supérieur à la moyenne régionale (40 points) et au dessus de la moyenne continentale (51 points).

Le pays, depuis 2006, ne cesse d’améliorer ses performances dans plusieurs secteurs, notamment en « Sécurité individuelle » où, d’après l’Indice, il occupe le 7e rang en Afrique.

Le Gabon gagne aussi deux places dans la catégorie « Développement économique durable », partant du 35ème rang en 2011 à 32ème dans le classement de cette année, soit une progression de +9,5 depuis 2006.

Concernant le « Développement humain », le pays remporte un point. Classé 16ème l’année dernière, il est désormais 15ème, soit une progression de +5,0 depuis 2006.

« Ces bons résultats, reconnus par le principal Indice d’évaluation de gouvernance sur le continent, sont à mettre à l’actif des autorités du pays dont le Président Ali Bongo Ondimba engagé, depuis son arrivée en 2009 à la tête du Gabon, dans une politique ambitieuse de faire du Gabon un pays émergent à l’horizon 2025 », commente le communiqué.