Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Certains de nos compatriotes dont on connait les délictueuses sources de leurs revenues se comportent de plus en plus en personnes pieuses, assiégeant les mosquées à toutes les heures de conq prières . Pourtant ils volent et mentent pour gagner la fortune, les honneurs, les plaisirs et le respect des hommes ainsi que les cœurs crédules des belles femmes. Cependant Allah n'avait-Il prévu que le premier tribunal du jugement dernier est d'abord et en primauté le Check-point qui demande au mort la provenance et l'utilisation de ses biens? Cela avant mêmes la prière, la zakate, le hadj ou le jeûne!
Alors à quoi sert-il de frauder et acquérir des biens illicites pour extérioriser tant de dévotion hypocrite? Ces génuflexions et prosternations dans des habits achetés illicitement par les deniers de la République ne sont-elles d'inutiles efforts?
Ces "youranal-nass" emmitouflés dans des basins illégitimes sont l'ombre de leur hypocrite dévotion.
Les pratiques religieuses doivent être pures et décrassées de la fanfaronnade de nos récents DG et autres ministrons qui ont trempé dans la corruption et le détournements de nos deniers.
L'islam est une soumission à Dieu et a ses préceptes inviolables.
Ce n'est pas pour rien qu'un hadith stipule que " les riches n'entreront au paradis que quand un chameau passe par le chas d'une aiguille"! Comme quoi nombreux de nos nouveaux riches seront les futurs adeptes d'un enfer prévisible pour leurs trognes d'hommes injustes, cupides et corrompus.
Que ceux qui se désolidarisent de tares hypocrites de notre société reviennent à Dieu et prient pour avoir des biens licites sans jamais suivre ces farfelus d'un âge prompts à puiser dans les caisses publiques.

Senoussi Birkeh
Étudiant à Al-Azhar