Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

              Le Tchadien Mahamat Saleh Annadif nommé représentant de l'UA en Somalie

 

Trois mois jour pour jour après son placement en détention, accusé de complicité de détournement de 2 milliars de francs CFA, l'ancien ministre tchadien des Affaires étrangères, Mahmat Saleh Annadi est nommé représentant de l'Union africaine en Somalie.

Cette nomination ne devrait pas poser de problème à Mahamat Saleh Annadif, rompu aux pratiques diplomatiques. Avant ses démêlés politico-judiciaires, Mahamat Saleh Annadif était un proche collaborateur du président Déby. Il fut pendant près de six ans son ministre des Affaires étrangères, un record de longévité.

Ingénieur en télécommunications formé à Madagascar, cet arrière-petit-fils d'un grand chef d'une tribu arabe s'est révélé être un grand diplomate. Représentant de l'Union africaine auprès de l'Union européenne, Idriss Déby le rappelle pour occuper le poste stratégique de secrétaire général à la présidence, sorte de primature bis.

Mahamat Saleh Annadif a-t-il été victime d'une opération mains propres ou d'une manœuvre visant à l'écarter ? L'ancien ministre a en tout cas toujours crié au complot. Au Tchad, les arrestations de hauts responsables de l'administration sont relativement fréquentes et les poursuites judiciaires engagées contre eux aboutissent souvent à des non lieux.

L'ancien secrétaire général à la présidence tchadienne arrêté en avril dernier pour complicité de détournement de fonds et libéré trois mois plus tard, tourne donc la page d'une affaire très compliquée avec le pouvoir de Ndjamena.

 

Source: Rfi