Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

 

Depuis le matin, notre blog s’est  mobilisé, pour être  en contact avec la famille Hassane Fadoul Kitir à Lomé, avec la délégation du Haut Commissariat pour les Réfugiés et celle du Haut Commissariat aux Droits de l’Homme ; deux structures onusiennes, basées à Dakar.

En effet, selon une de nos sources en charge de la question de protection des réfugiés  au sein du HCR,  de Dakar, tous les responsables du HCR à Lomé, suivent avec une attention toute particulière cette affaire et qu’ils sont en contact direct avec le ministère tologais de l’intérieur.

Par ailleurs, du côté du Haut Commissariat aux droits de l’homme de l’Onu à Dakar, on nous rassure que  le bureau de Lomé, les deux directions générales des  bureaux de  Genève et New-York, ont été également  saisis.

En entreprenant une telle  voie de faire disparaître des opposants politiques à son régime, Idriss Deby prend sérieusement les risques d’une confrontation qui mettra son pouvoir sur orbite des organisations internationales qui jusqu’à là, se sont montrées beaucoup plus  complaisantes à son égard malgré les dérives multiformes qui lui sont reprochées par des ong au niveau local, sous-régional et international.

On verra bien jusqu’où ira-t-il Idriss Deby avec sa  politique d’intimidations, de persécution, de répressions, d’enlèvements et d’arrestations arbitraires au Tchad et à même à l’étranger de ses adversaires ?

En quoi, le pouvoir d'Idriss Deby, est-il alors différent des régimes précédents qui ont regné au Tchad avec les méthodes répressives et oppressives similaires ?

Makaila Nguebla