Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

Le Tchad est une terre d’hospitalité légendaire. Depuis 1990 jusqu’ à nos jours, le sens élevé d’humanisme qui le caractérise s’est effondré face à la montée de la violence et de la barbarie. Les tchadiens étaient moins divisés qu’aujourd’hui, ce qui fait  que le clanisme a colonisé la société tchadienne. L’homme tchadien devient malheureusement un danger pour son pays. Cultivant la haine, la rancune, l’intolérance, il est tout sauf un citoyen, peut être «   un quelque chose » pour paraphraser Amadou Hampate Ba.  Jamais le tchadien n’étant dans des sales draps que sous le règne de Idriss Deby. A se demander si on prend le temps de regarder dans le glass ? L’image de monstre que présente le tchadien disparaitra t-elle un jour ? A quand la fin de la guerre qui ensanglante l’est du Tchad ?   

 

La réponse à ces interrogations dépendrait de l’attitude de celui qui s’est donné il ya dix neuf ans la mission de porteur de ni or ni argent mais de la démocratie.  Au début, le régime avait suscité un espoir indescriptible chez le peuple qui sera déçu par la suite puisque les exactions, les massacres, le vol à main armée, le pillage, deviennent le lot quotidien dans les villes et les villages. Au lieu d’alléger les souffrances des populations sorties de huit ans de dictature au cours de la quelle elles ont payé un tribut pour libérer le nord du pays, Idriss Deby et sa bande des pillards venus du Darfour ont fait du Tchad un Etat de non droit. Ils ont bafoué la démocratie et ont fait des assassinats politiques un moyen d’intimidation. Ce régime il faut le dire avait accédé au pouvoir dans le but de claniser et de monarchiser sinon ressusciter un royaume afin d’instaurer l’esprit dominant-dominé.

 

Aujourd’hui, les solutions à  la crise tchadienne imposent à Deby et sa mafia organisée en groupe ou clan de changer leur  comportement vis-à-vis du peuple tchadien, en respectant toutes les règles de la démocratie universelle et en démantelant le réseau des pseudo intellectuels et d’hommes influents, responsables de pillage des deniers publics, de l’incitation à la haine, la facilité, et surtout la fuite des cerveaux et l’exode  des populations vers l’étranger . Le combat contre les pratiques sociales néfastes telles que la haine, le tribalisme, le régionalisme etc. doit être mené s’il veut rendre un vrai service à son pays et à son peuple.

Mais à l’heure où nous sommes au lieu de relever ces défis, Idriss Deby ne fait qu’enfoncer le Tchad vers un désastre que lui seule peut connaitre le secret.

.

 

 

                         

                                                              

Signé, Mahamat Tahir Khazine.