Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Thé : surtout, pas trop chaud


La consommation régulière de thé brûlant augmenterait le risque de cancer de l’œsophage !
Une étude britannique incrimine en effet directement la boisson dans ces cancers, à l’origine de 500 000 morts chaque année dans le monde. L’information est de taille, car il est généralement convenu qu’avec le tabac, l’alcool est le premier facteur de risque du cancer de l’œsophage.

 

Si le thé brûlant ressort avec une telle prééminence de ce travail, c’est qu’il  a été mené dans la province  du Golestan, au nord de l’Iran. C’est là en effet que l’incidence du carcinome œsophagien est l’une des plus élevées du monde. Or les habitants de cette région ne boivent que très peu de boissons alcoolisées. Ils sont en revanche, grands consommateurs de thé noir.

 

Les chercheurs ont voulu savoir pourquoi ces Iraniens étaient si souvent frappés par ce type de cancer. Trois cents malades ont été suivis pendant plusieurs mois, et comparés à un groupe contrôle de 600 volontaires en bonne santé. Conclusion, le fait de boire du thé à plus de 65°C double le risque de cancer de l’œsophage. Et le boire à plus de 70°C le multiplie par 8  ! D’où un conseil simple, celui de patienter quelques minutes avant de consommer un thé

www.destinationsante.com