Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak


Ce qui est arrivé au recteur de l’université de Moundou au Tchad, dénote une fois de plus le manque du respect des forces de l’ordre vis-à-vis du corps enseignant et des autres catégories socioprofessionnelles dont l’apport dans les secteurs de  développement du pays, demeure incontestable.

 

C’est donc à cause du charbon de bois que le recteur et le  vice-recteur de l’ université de Moundou, ont été victimes des actes de brutalités d’une rare intensité, des  hommes en armes qui ont investi l’enceinte des facultés, ont remis en cause  le caractère inviolable des « Franchises universitaires » connues de tous.

 

Les Franchises universitaires définies comme espace libre, non  assujetti à aucun maître ; sont des droits, privilèges, libertés que possédaient des corps constitués, limitant ainsi le pouvoir de l’autorité souveraine.

 

Les autorités tchadiennes qui sont à l’origine des mesures d’interdiction d’usage du charbon de bois, sans proposer une alternative immédiate, peuvent donc évaluer les conséquences qui découlent de leurs prises de décisions les plus absurdes.

 

Au regard des nouvelles qui nous parviennent, reprises par la presse internationale, il est permis d’affirmer sans risque de se tromper que le Tchad, est loin du bout de tunnel pour devenir un pays des droits et de justice où l’on pourra mettre terme au  règne de l’arbitraire et  de la barbarie  qui appartiennent au  moyen-âge.

 

 

Makaila Nguebla