Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

L'accord de Doha, intervenu entre le Gouvernement soudanais et le Mouvement pour la Justice et l'Egalité,(MJE),principal groupe armé rebelle du Darfour, pourrait affecter la décision de la Cour Pénale Internationale(CPI), qui s'apprête à émettre, dans les prochains jours, un mandat d'arrêt contre le Président Oumar Hassane El-béchir.

Il est reproché au dirigeant soudanais, d'être auteur des crimes contre l'humanité et actes de génocide commis à l'encontre des populations de la région occidendale du Soudans qu'est le Darfour.

Souvenez-vous que le Président français,Nicolas Sarkozy, avait recommandé à son homologue El-béchir, lors d'une rencontre à Doha, d'ouvrir des négociations avec les rebelles du Darfour, en contrepartie d'un soutien de la France pour lui éviter des poursuites dudit tribunal international.

Maintenant, chose faite, l'accord tant attendu, est obtenu, la CPI doit-elle reconsidérer sa position  (décision)  ou non contre El-béchir?

La France va-t-elle honorer ou non ses propos vis-à-vis d'El-béchir ?