Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

 

En Afrique,  le Nigéria est d’abord connu  pour ses contradictions confessionnelles  et  son communautarisme religieux qui affectent dangereusement, la cohésion  entre les musulmans d’un côté et les chrétiens de l’autre.

 

Depuis quelques jours, ce pays, l’un des  plus grands du continent, connaît  une fois de plus des émeutes sanglantes  qui  opposent les  fidèles des deux principales composantes religieuses.

 

C’est dans cet état de confusion, que  les autorités nigérianes soupçonnent des Tchadiens qui y vivent, d’avoir pris part à ces émeutes meurtrières.

 

Il est vrai depuis quelques années, les ressortissants tchadiens font l’objet d’accusations récurrentes pour  leurs rôles dans la mise à feu des conflits armés qui naissent dans de nombreux pays de la sous-région à l’instar de : RDC, Congo-Brazzaville, Soudan, RCA, Niger, Cameroun, Guinée et maintenant le Nigéria.

 

Cette tradition guerrière fait des Tchadiens, des personnes connues pour leur comportement agressif désormais exporté ou délocalisé sous d’autres cieux.

 

Il est temps que les autorités tchadiennes, veuillent à ce que l’image de leur pays soit préservée, si et seulement si elles œuvrent réellement  dans  le   processus encours de l’intégration communautaire entre les peuples à l’échelle   sous-régionale et continentale.

 

Makaila Nguebla