Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les autorités tchadiennes doivent s'investir pour assurer la sécurité des populations et garantir la paix civile à tous //

Archives

Publié par Mak

Idriss Déby a, dans ses contradictions, reconnu la mort d'Ibni. Pour preuve, rapporte l'AFP du 27 février, devant le Président Nicolas Sarkozy de passage à N'Djaména ce jour :  

Le président tchadien n'a pas attendu la déclaration de son invité pour promettre juste après l'entretien: «Il y aura une enquête internationale qui fera la lumière sur l'ensemble des choses qui se sont passées».

 


Le méchant!

Enigmatique sur le sort des opposants


Mais le chef de l'Etat tchadien, qui a estimé que la bataille de N'Djamena avait fait 400 «disparus ou morts» civils, s'est montré énigmatique sur le sort des deux opposants. «En ce qui concerne les victimes, je recevrai entre autres la famille d'Ibni Oumar», a dit Idriss Deby, sans préciser s'il considérait que ce dernier était mort ou disparu. Il n'a pas cité le député fédéraliste Ngarlejy Yorongar, dont les autorités laissent entendre qu'il se cache, soulevant l'indignation de ses proches.