Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Makaila

Après la violation par Deby de l'accord de paix signé à Tripoli entre le régime et les quatre mouvements politico-militaires de l'Est tchadien, et ce, en attaquant les position de l'armée de la résistance nationale, la communauté internationale est prise à témoins que la France vient de déclarer, à son tour, la guerre au peuple tchadien.

Ce comportement de l'armée française basée sur notre territoire, à l'égard d'un peuple qui ne cherche qu'à s'émanciper d'un régime vagabond, a commencé à irriter l'ensemble de la population.

Dores et déjà, dans la capitale, des gens, en petits groupes, parlent de s'attaquer aux français et aux intérêts français sur toute l'étendue du territoire nationale.

Aussi, nous interpellons la communauté internationale que les résistants tchadiens ne seront nullement tenus responsables des risques de dérapage qui découleront de la colère populaire.

De même, nous faisons observer que si l'entrée de la France dans les conflits tchadiens n'est pas un fait nouveau, nous mentionnons qu'à l'époque, les tchadiens ne connaissaient pas les méthodes de guérillas urbaines.

Aujourd'hui, les tchadiens ont mûris et le président français, au lieu d'aller chercher ses trafiquants d'esclaves de l'Arche de Zoé "quoi qu'ils ait fait", il a intérêt à s'occuper du rapatriement des milliers de ses compatriotes civiles qui gagnent leur pain sur notre territoire.

Les forces de la résistance nationale, aux prises avec la soldatesque de Deby, ne peuvent assurer la sécurité qu'aux français qui sont sur le territoire qu'elles contrôlent.

A bon entendeur, salut! 

Dr Albissaty Saleh Allazam