Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Makaila

Quarante(48) heures, après les déclarations à l'AFP,des principaux chefs des mouvements armés tchadiens de l'est qui accusent le régime de Deby de n'avoir menagé aucun effort pour encourager l'accord de Tripoli,des escarmouches ont opposé l'armée gouvernementale et des hommes en arme dont l'identité reste à vérifier.

Mais,selon certaines sources d'informations en provenance de la capitale du Ouaddaï,des mouvements inhabituels de troupes sont observés par les membres des organisations humanitaires travaillant à l'est du Tchad.
Signalons que le délai du cessez-le-feu imparti à l'issue de l'accord de Tripoli entre le pouvoir et les quatre groupes armés de l'est expire aujourd'hui à minuit.Toutefois, au regard des précipitations des événements militaires, il n'est pas exclu de dire que la guerre a déjà repris entre les deux parties en conflit.
Dans la nuit du samedi, des violents affrontements ont opposé l'armée tchadienne à des élèments incontrôlés venus de l'est du pays.
Une source basée à l'est du Tchad nous informe que l'avion française n'effectue plus le contrôle de routine pour surveiller les mouvements des rebelles.

"Cela découlerait sûrement de la dégradation des relations ce dernier temps entre Ndjaména et Paris dans l'affaire Arche de Zoé" a ajouté à Alwihda un opposant Tchadien résident dans une capitale africaine.

Idriss Deby renonce à son voyage annoncé pour les Etats-Unis d'Amérique, il quitte Ndjaména pour l'est du Tchad en vue d'assurer la supervision personnelle des affrontements qui débuteront dans quelques heures entre ses troupes et celles de la rebellion armée qui tente de le renverser.

S'achemine t-on vers un tournant décisif entre le pouvoir de Deby et les groupes armés qui lui font la guerre ?

Par Makaila Nguebla