Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Qui de ces technocrates remplacera le mercantile Pahimi à la Primature: Bédoumra Kordjé, Youssouf Saleh Abbas ou Dr. Lambatim Hélène ?

Selon des sources bien indiquées, le mercantile et apprenti sorcier de la transition au Tchad Albert Pahimi Padacké a lamentablement échoué dans la mission qui lui a été confiée par le PCMT Mahamat Idriss Deby.

En effet, nous venons d’apprendre que le PCMT a bien pris conscience de la situation et estime clairement que Pahimi a échoué sur plusieurs points de la transition et son remplacement par un technocrate serait souhaité et s’impose.

Cette prise de conscience du PCMT décline en quelque sorte le bilan de six mois de Pahimi comme PMT et qui n’a rien apporté aux tchadiens, au contraire ce mercantile de politicien cherche à conforter sa position dans la transition en profitant des décrets pour placer ses militants qui lui rapportent des dividendes ou bakchichs. Ce fut le cas de la primature en 2016 avec son ancien  Ministre Ngomdigué Baïdi Lomey qui pillait les ressources des départements ministériels où il est passé pour le compte de son patron Pahimi. C’est ainsi qu’à cette époque (2016-2017), le défunt Président Idriss Deby ITNO avait décelé très rapidement cette technique de pillage mise en place par Pahimi et sa bande et a mis fin aux fonctions de son coursier de Ministre Baïdi Lomey du Gouvernement.

La même technique de vol sous l’ancienne primature est réactualisée présentement par Pahimi sous un angle hautement stratégique en utilisant cette fois-ci son Ministre Patalet Géo des infrastructures,  pour écumer les maigres ressources de l’Etat sous la transition. Les tchadiens se souviennent encore des pavés du quartier Mardjandafack à N’Djamena à 23 milliards de nos francs. L’agression du curé Madou dans sa paroisse catholique de walia qui n’a reçu aucune réaction du PMT Pahimi , l’assassinat d’un enseignant (surveillant) dans une école Toumaï à N’Djamena sans aucune réaction de la part du PMT Pahimi provoquant ainsi une grève des enseignants avec fermeture des écoles.

Or, quand il s’agit de voler les maigres ressources de l’Etat ou placer ses hommes par décrets pour opérer des détournements des deniers publics, cela devient une priorité pour Pahimi. Finalement les six mois de transition ont permis aux tchadiens de connaître le vrai visage de ce mercantile apprenti sorcier de la politique tchadienne.

Toute cette technique mercantiliste de Pahimi exprime clairement un échec patent et qu’il ne peut rien apporter aujourd’hui aux tchadiens. Le PCMT Mahamat Idriss Deby en a vraiment pris conscience et qu’il faille trouver un technocrate comme PMT en lieu et place de cet apprenti sorcier qui ne roule que pour ses propres intérêts et non celui des tchadiens.

En dressant ce bilan négatif et macabre de Pahimi comme PMT, la concertation et la réflexion continuent au tour du PCMT Mahamat Idriss Deby et commencent à générer des choix désormais plausibles des technocrates tchadiens avérés qui viendraient aider le pays en déroulant un nouveau plan de transition. Parmi les technocrates qui peuvent très bien ravir la vedette à ce commerçant politique de Pahimi, figure en bonne place l’ancien Ministre des Finances et du Budget Bédoumra Kordjé, ancien fonctionnaire international. Il  a servi toute sa carrière à la Banque Africaine de Développement (BAD). Il fut même candidat à la présidence de cette institution continentale de développement.

Bédoumra Kordjé,

Dans le choix à opérer se trouve également l’ancien Premier Ministre Youssouf Saleh Abbas qui n’est pas de moindre car cet ancien PM est d’une neutralité exceptionnelle et d’une technicité avérée pour réconcilier les tchadiens en mettant en avant le mérite et la compétence figure au service de la transition. Il pourra calmer les ardeurs en utilisant les compétences des technocrates comme lui et de la société civile.

Youssouf Saleh Abbas

Enfin, dans le choix du PCMT Mahamat Idriss Deby également une femme universitaire intègre et très différente des autres actrices féminines qui ont pris en otage la gente féminine au Tchad. Dr. Lambatim Hélène incarne le sens du travail et de la morale. Elle exerce une carrière d’enseignement au niveau supérieur. Elle dispense des cours dans les universités et écoles de N’Djamena. C’est une maniaque de la pure technocratie qui ne pratique pas la politique politicienne. Son honnêteté et sa neutralité pourraient apporter un plus pour cette transition en déliquescence qu’il faut redresser, tel un navire en détresse. Vivement le mercantile apprenti sorcier Pahimi Padacké a échoué, il faut un nouveau PMT au Tchad.

Dr. Lambatim Hélène

Le PCMT se préoccupe de la bonne marche de transition mais il y a des hommes politiques avides qui lui mettent les bâtons dans les roues. Il faut plutôt l’encourager à persévérer dans sa voie pendant cette période délicate et fragile de transition.

Makaila, plume combattante