Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

 

Depuis un moment notre rédaction n’a cessé d’enregistrer un certain nombre des Micmacs entre le PMT Pahimi Padacké Albert et certains membres du Gouvernement de transition à cause de l’égoïsme et des appétits voraces du PMT Pahimi Padacké au profit de son parti le RNDT le Réveil.

Tout d’abord rien ne marche entre le PMT Pahimi et son Ministre des Postes et de l’Economie Numérique Dr. Idriss Saleh Bachar à cause des points suivants :

  1. Le PMT a accusé publiquement le Ministre Dr. Idriss Saleh Bachar de malversation dans la gestion de la passerelle internationale. Selon des sources sorties de la Primature, les recettes mensuelles de la passerelle seraient estimées entre 1 et 2 milliards de FCFA par mois. A cet effet, le PMT Pahimi accuse son Ministre de manger seul avec ses frères Zakawa dont un certain Sadick Bassi Lougouma, DG de l’ARCEP et homme de main du Ministre Idriss Saleh Bachar.

 

Le PMT accuse également le Ministre des Postes d’avoir inventé un faux Décret N°1702/PR/2020 pour garder un contrôle total sur la gestion des recettes de la passerelle internationale logées dans les comptes de l’ARCEP. Or après vérification, ce décret inventé par le Ministre des Postes serait un décret de nomination d’un chef de canton dans la province de l’Ennedi Est (Amdjarass) ;

 

  1. Suite au faux et usage de faux décret découvert par Pahimi sur la gestion de la passerelle, le PMT a commencé à opérer un chantage à son Ministre en lui imposant des nominations des militants de son parti RNDT le Réveil.

 

Le PMT a intimé l’ordre au Ministre des Postes de nommer ses militants à l’ADETIC, ARCEP, STPE et SOTEL TCHAD. Le Ministre a catégoriquement refusé et le PMT a bloqué tous ses Décrets de nominations en cours avec son pouvoir de contreseing.

 

Ainsi, en date du 26 octobre 2021, le Ministre Idriss Saleh Bachar a fini par céder aux caprices du PMT en lui cédant l’ADETIC et la STPE. En effet, selon le décret 694/PCMT/PMT/MPEN/2021 du 26 octobre 2021, M. Koldjimadji Yves, militant du parti de Pahimi au bureau RNDT de Moundou est nommé DG de l’ADETIC en remplacement de l’incompétent et arrogant Acyl Mahamat Acyl frère cadet de l’Ex première dame Hinda Deby ITNO. Sur le même décret, le PMT a pu faire la promotion de sa gente féminine du parti en nommant Mme Assoumal BEASSOUM ADELE au poste de Directrice des Affaires Juridiques de l’ADETIC.

 

A la Société Tchadienne des Postes et de l’Epargne, il a remis en scène son militant NDordji Nazaire ancien Secrétaire d’Etat ainsi que d’autres militants du RNDT le Réveil qui ont pu occuper des postes dans les démembrements du ministère des Postes et de l’Economie Numérique.

 

Ainsi donc, le PMT Pahimi guette désormais avec ardeur et courage ARCEP, SOTEL TCHAD et même la place du Ministre des Postes pour placer son garçon de course, le barman Patalet Géo, actuel Ministre des Infrastructures dont le département n’a aucune ressource juteuse ;

 

  1.  Le dernier point de crise entre le PMT Pahimi et le Ministre Idriss Saleh Bachar provient de l’organisation du Forum National sur la Gouvernance de l’Internet (IGF-Tchad). L’organisation de ce forum est une prérogative du ministère des Postes et de l’Economie Numérique, mais  Pahimi a décidé une fois de plus de faire de chantage sinon de Micmac à son Ministre Idriss Saleh Bachar.

 

Il s’est accaparé du dossier IGF-Tchad et a mis en place par arrêté un comité d’organisation dudit évènement pensant là encore faire du profit pour son parti le coq blanc. Il a ordonné à son Conseiller Technique au TIC de surveiller l’organisation et de lui rendre compte en temps réel.

 

L’équipe de Pahimi dans la gestion de l’IGF a gonflé le budget de l’IGF à 293 millions de FCFA pour un évènement de 2 jours seulement à l’Hôtel Radisson Blu sur financement de l’ARCEP. Informé de la magouille orchestrée par ses adversaires de la primature, le Ministre Idriss Saleh Bachar a reculé, observé, bloqué et callé l’organisation de l’IGF-Tchad 6ème édition.

Le Comité d’organisation dirigé par le Conseiller Technique de Pahimi a décidé de faire un passage en force en imprimant des banderoles et en montant des publicités vidéo à la télé et à la radio en inondant toute la ville de N’Djamena avec des publicités pensant que le Ministre allait céder aussi facilement. Ainsi un premier report de l’évènement a été décidé par Pahimi lui-même, histoire d’intimider le Ministre Idriss Saleh Bachar à verser les 293 millions de FCFA qui devraient être pris sur les fonds de la gestion de la passerelle internationale logés au compte de l’ARCEP. Mais là encore c’est méconnaitre l’enfant terrible d’ITOU(Amdjarass) Dr. Idriss Saleh Bachar, l’homme à la force tranquille face à ce villageois moundang de Pahimi.

Dans la matinée du 08 novembre 2021, sous le haut patronage du PMT Pahimi pour l’organisation de l’IGF-Tchad 6ème édition, le comité d’organisation s’active et a pris ses quartiers à l’hôtel Radisson Blu pour l’ouverture de l’évènement le 09 novembre matin. Après avoir appris la nouvelle, le Ministre Idriss Saleh Bachar s’est précipité chez le PCMT Mahamat Kaka à la Présidence de la République. Il est accompagné de sa cousine Isra Brahim Mahamat ITNO, Conseillère au TIC de son cousin le PCMT Mahamat Kaka.

Le Ministre et la Conseillère ont essayé d’expliquer au PCMT que le PMT Pahimi organise un évènement qui va couter 293 millions de FCFA et c’est sous son patronage. Le PCMT décide à 15h de la journée de réduire le montant du budget de l’évènement à 40 millions de fcfa sinon d’annuler simplement l’évènement. Selon lui, un tel évènement devrait être sous le haut patronage du PCMT et non du PMT….fin de citation.

Pahimi apprend la nouvelle et convoque le Ministre Saleh Bachar à 16h à la primature. Le Ministre Idriss Saleh Bachar à son tour informe le PCMT Mahamat Kaka de sa convocation par Pahimi. Le PCMT Kaka décide alors d’appeler au téléphone son PMT Pahimi et lui intime l’ordre d’annuler l’organisation de l’IGF-Tchad pour raison d’insubordination. Le PCMT dit à Pahimi qu’il ne peut organiser un tel évènement à 293 millions sous son patronage. Un tel évènement doit être sous le haut patronage du PCMT et non d’un PMT…. Terminer…..

Pahimi est entré dans une colère noire vers 17H et 18H. Il a appelé son conseiller Technique à la tête de l’organisation pour annuler l’événement en principe prévu demain matin à l’Hôtel Radisson Blu de N’Djamena. En pleine réunion de dernier réglage, le Conseiller informe les membres du Comité de l’annulation de l’organisation de l’IGF-Tchad 6ème édition sur instructions des plus hautes autorités.

Entre temps, des experts internationaux ont été conviés à ce Forum dont certains sont mêmes déjà arrivés à N’Djamena par vol au soir du 08 novembre et logés à Radisson blu. Plusieurs dépenses ont été engagées par le comité auprès des différents cabinets et agences de voyages aériennes.

 

En conclusion, le Micmac au sommet de l’Etat ne fait que commencer et ainsi la fameuse transition tchadienne annonce à petit feu sa couleur de crise. Dans les jours qui suivent, on verra qui du villageois Pahimi ou du Ministre Idriss Saleh Bachar remportera définitivement la partie du match serré de la transition tchadienne. Ce qui est sûr, le gourmand Pahimi a ouvert plusieurs bras de fer avec ses Ministres (Finance, SGG, Jeunesse et Sport, Agriculture, Fonction publique, et Postes) pour récupérer la transition au profit de son parti le coq blanc qui deviendra bientôt le coq noir. La liste est exhaustive et attendons la suite…..

ll se murmure que l’entêtement aveugle et irrationnel du PMT risquerait de créer une crise profonde dans une période transitoire lourde de menaces.

Que va-t-il se passer dans les prochains jours au Tchad ?

Makaila, plume combattante.