Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Dialogue politique  national  inclusif au Tchad :  « la tâche du Ministre D’Etat est rude », selon l’IDPD de retour d’une mission de terrain

De retour d’une mission de terrain à Ndjaména au Tchad, l’Ong dénommée,  Initiative panafricaine pour le dialogue, la paix et le développement, (IDPD), basée à Lille en France, une plate-forme panafricaine qui œuvre en faveur des résolutions pacifiques des conflits en Afrique, a produit un rapport dans lequel, elle souligne ses observations et inquiétudes face au processus du dialogue politique national inclusif encours au Tchad.

Après quelques semaines passées à Ndjaména au Tchad, le coordonnateur de l’Initiative panafricaine pour le dialogue, la paix et le développement (IDPD), a produit un rapport de mission de terrain en vue de partager ses observations sur le processus en cours dans le pays.

Forte d’une longue expérience en Afrique dans les négociations et résolutions des contentieux et crises politiques, l’Initiative a décidé de s’investir pour aider les Tchadiens à trouver des voies et moyens susceptibles de faire sortir le pays d’une transition politique consensuelle et inclusive.

Dans un rapport rendu public, parvenu à Makaila.fr, l’Initiative constate que : « La tâche du Ministre D’Etat est rude ».

Selon ce rapport, avant l’organisation du dialogue proprement dit, plusieurs actions importantes doivent être réalisées parmi elles,  la structuration technique et méthodologique, la formation des acteurs,  la concertations et les dialogues préparatoires, l’organisation technique et logistique du dialogue et l’animation du déroulement effectif dudit dialogue.

Le rapport fait ressortir également les préoccupations de la coordination Wakit Tamma et celles de la diaspora qui ont conditionné leur participation au dialogue par des réformes profondes.

Pour conclure son rapport, ce regroupement d’expertises africaines favorables à des solutions africaines aux problèmes africains, dit être convaincu de la résilience des acteurs tchadiens à parvenir à transcender ces difficultés pour réussir cette période transitoire fragile

Les auteurs de ce rapport invitent les Tchadiens à « Un nouveau contrat social pour un nouveau narratif commun pour le Tchad est donc à porter de la main ! »

Makaila.fr