Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

A Grenoble, l'ODTI pour une démarche inclusive des diasporas résidentes en France.
A Grenoble, l'ODTI pour une démarche inclusive des diasporas résidentes en France.
A Grenoble, l'ODTI pour une démarche inclusive des diasporas résidentes en France.

Dans le cadre de son 50ème anniversaire, l'Observatoire des Discriminations et des Territoires Interculturels (ODTI), fondée à la fin des guerres coloniales, a organisé du 24 au 25 septembre à Grenoble plusieurs activités, auxquelles,  ont participé des Universitaires, des chercheurs, des acteurs de la société civile, et un public militant qui se mobilise sur la problématique des diasporas en générale.

À la tête de l'ODTI depuis plusieurs années, Claude Jacquier, ancien Directeur de Recherche au CNRS, est actuellement le Président directeur général de ladite organisation à titre bénévole. Il a introduit la conférence en faisant un rappel historique sur la création de l’ODTI, dont la vocation est de métisser et retisser la diversité des savoir-faire des uns et des autres pour héberger des migrants.

Ce vendredi 24 septembre 2021 à Grenoble, chercheurs, enseignants, journalistes, militants et public ont pris part à la journée organisée et consacrée à une conférence-débat internationale relative aux guerres coloniales menées par les anciennes colonies dans les pays colonisés.

Venu de Paris où il est enseignant à l'université de Cergy, Tramor Quemeneur est historien. Il est bien connu par ses travaux et publications sur  les résistances à la guerre d'Algérie et leurs prolongements coloniaux.

Son intervention s’est axée principalement sur les figures ayant résisté à la colonisation pour combattre le FLN.

Ancien chercheur au CNRS, Marc Ollivier vit en retraite à Grenoble. Il a fait partie des jeunes qui ont refusé d’effectuer leur service militaire pendant la guerre d’Algérie. Dans son intervention, il a montré que le peuple français, contrairement  aux institutions (gouvernements, partis politiques etc.), a toujours soutenu les projets de négociation avec le FLN dès le début de la guerre d’Algérie (notamment lors des élections législatives de décembre 1955) ainsi que, par la suite, les projets favorables au droit d’autodétermination du peuple algérien (referendum de janvier 1961).

D'autres Chercheurs comme Miguel Cardina, intervenu depuis Lisbonne en vidéo conférence ont souligné que le Portugal, ancienne puissance colonisatrice de l'Angola, était confronté aussi à la résistance des jeunes déserteurs portugais qui ont fui leur pays pour s'exiler pour la plupart en France et dans certains pays d'Europe.

L'ODTI, à travers ce 50ème anniversaire, envisage de s’adresser à tous les habitants de la région de Grenoble, français et étrangers (tant européens que non européens) pour faire appliquer pleinement la Déclaration des Droits de l’Homme et créer un véritable rassemblement  pour des projets communs

 
Makaila.fr