Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Tchad: la CPDC précise que sa participation au dialogue n'a fait l'objet d'aucun marchandage

COORDINATION DES PARTIS POLITIQUES POUR LA DEFENSE DE LA CONSTITUTION

(CPDC)

COMMUNIQUE DE PRESSE N° 004/CPDC/2021

La CPDC tient à situer l’opinion nationale sur sa participation au comité national du dialogue inclusif.

En effet, en date du 30 juin 2021, lors d’un point de presse, la CPDC informait l’opinion de sa vision du dialogue et de sa volonté d’y participer. Les éléments contenus dans ce point de presse ont ensuite été envoyés aux différents partenaires et au gouvernement.

Malgré ces bonnes dispositions, aucun parti de la CPDC n’a été convié à la rencontre du Premier Ministre avec les forces vives, rencontre au cours de laquelle le Premier Ministre invitait les différentes corporations à faire acte de candidature au comité dans un délai de quinze jours.

Ayant appris la nouvelle par voie de presse, les partis politiques membres de la CPDC ont décidé lors d’une plénière d’envoyer les noms de leurs candidats dont l’un fut retenu.

La présence de la CPDC au comité n’a donc fait l’objet d’aucun marchandage politique, et la coordination tient à rassurer l’opinion qu’il ne s’agit ni d’un ralliement au CMT, ni d’un soutien à l’action gouvernemental.

La CPDC garde toute sa liberté de parole et d’action et entend défendre ses convictions à la fois par le dialogue et auprès des forces vives.

Par ailleurs, la coordination relève, pour le dénoncer, la présence dans le comité du dialogue de personnalités représentant le CNT, une institution fictive dont la mise en place est controversée.

En outre, la CPDC désapprouve le mépris affiché par le gouvernement, à travers les propos de son porte-parole, à l’égard des organisations respectables qui ont leurs noms dans le comité mais qui n’y ont pas envoyé des représentants. La coordination exhorte le CMT et le gouvernement à écouter les revendications de ces compatriotes et à y donner suite.

Pour finir, la CPDC qui a annoncé sa volonté de participer au dialogue par voie de presse, se réserve le droit de se retirer du processus dans les mêmes formes, après une évaluation libre et lucide.

Fait à Ndjamena, le 18 août 2021

 

Le Rapporteur

 

NOUBATESSEM JONATHAN BOGUYANAN