Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Province du logone occidental: le Préfet a déserté son poste dans le département de Ngourkosso

Province du Logone occidental

Département de Ngourkoso

Le Préfet déserte son poste

Les populations du département de Ngourkosso dans la Province du Logone occidental se plaignent du comportement de leur  Préfet. Ce dernier nommé il y a plus d’un an à la tête de ce département brille tous les temps par une  absence notoire  mais il n’a jamais été inquiété.

Le Gouverneur de la Province du Logone occidental  ne l’a pas rappelé à l’ordre. Selon les témoignages de ses proches collaborateurs du département, ce Préfet vient quand il entend que les fonds de crédit  vont tomber dans son escarcelle, il regagne très rapidement sa juridiction pour empocher et revenir tranquillement se prélasser dans la capitale comme il est coutumier. C’est son secrétaire général qui est devenu homme à tout faire. Selon toujours les agents du département de Ngourkosso  lorsqu’il a été nommé, il est venu prendre fonction et a laissé entendre que la résidence est trop insalubrité  et qu’il ne pouvait pas partager  cette bâtisse avec les chauves-souris ont élu domicile. Il est revenu sur la pointe des pieds à N’Djamèna. Le véhicule de commandement qu’on a mis à sa disposition est garé dans sa cour ici à N’Djamèna. Il est utilisé à d’autres fins au vu et su de sa hiérarchie qui n’a même pas daigné lui remonter les bretelles. Dame rumeur affirme qu’il est un proche parent de l’actuel Gouverneur de la Province du Logone occidental. Ce dernier est son véritable protecteur. C’est pourquoi, il laisse faire indique une autre source qui émane du Gouvernorat de la Province du Logone occidental. Certains disent sans ambages que ce Préfet est un intouchable. C’est pourquoi, il en fait à sa tête. C’est le Secrétaire Général du département  qui prend les choses en main. C’est lui qui veille au grain en faisant marcher le département qui compte sept  sous-préfectures notamment Saar-Gongné, Bébalem,  Béladjia, Borou, Békiri  et la sous-préfecture de Bénoye Rural. Même si la résidence du Préfet est tombée en ruine, ce n’est pas une raison valable de déserter son lieu de service pour se pavaner dans la capitale.  Il faut rappeler que cette résidence est tombée en décrépitude sans que  cela n’émeuve outre mesure les responsables du Ministère de l’administration du territoire et des collectivités décentralisées. Le Maire de Bénoye M. Kourkaou Milisor  a tenté d’organiser les populations à travers son Association « Djarabé » qui a cotisé de l’argent qui a servi  à acheter des briques pour la construction des bureaux du Préfet. Grâce à cette opération coup de cœur, il a réussi à construire un bâtiment dans l’enceinte de l’actuel département mais qui est resté inachevé parce que les populations étaient à bout de souffle. Cette initiative louable n’a pas prospéré à cause du manque de volonté de certains cadres et ressortissants dudit département qui assistent impuissant à la ruine de leur  département, une contrée qui a fait la fierté dans un passé récent.

Pour rafraîchir la mémoire, la sous-préfecture de Bénoye a été créée en 1962, c’est-à-dire deux ans après l’indépendance. Elle a été érigée en département dans le cadre de la décentralisation à la fin des années 2000  mais rien n’a changé physionomie, il est resté l’ombre de lui-même malgré sa démographie galopante  et ses potentialités économiques avec l’exploitation du pétrole de Kiagor.  La situation préoccupante de Ngourkosso  doit être prise au sérieux par ses ressortissants. Ils ne doivent pas attendre la campagne électorale pour venir berner leurs parents.

Mbairamadji Alain, correspondant à Moundou