Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Commission Technique spéciale pour la participation des politico-militaires : la PRÉSENCE DE MARIAM MAHAMAT NOUR IRRITE LES TCHADIENS 

La désignation de Mme Mariam Mahamat Nour dans la commission technique spéciale relative à la participation des politico-militaires au dialogue national inclusif fait jaser sinon susciter une cascade de protestation sur la faune politique Tchadienne.

Au regard du passé sulfureux de cette Dame qui fait partie de ceux des caciques qui ont contribué à la chute du Maréchal. Cette Dame  a été la cheville ouvrière des deux forums qui ont enterré définitivement la démocratie dans notre pays. Lors du dernier forum tenu l’année dernière, c’est elle qui a pris  la lourde responsabilité de rejeter en bloc toutes les propositions faites par les participants  à cette messe taillée sur mesure  pour les éventuels candidats au scrutin présidentiel.  L’âge a été fixé à trente –cinq(35) ans  par l’immense majorité des intervenants  mais par le truchement des manœuvres sordides et funestes cette militante zélée avec ses acolytes  ont  torpillé et  ont fixé contre toute attente que le postulant doit avoir obligatoirement  quarante (40) ans. L’opinion publique nationale a avalé sans broncher cette décision discriminatoire qui viserait un jeune candidat qui représentait une menace sérieuse pour le régime en place. Alors que  feu Maréchal, est arrivé au pouvoir à l’âge de trente-huit (38) ans  le 1er  Décembre 1990.  Le Comité Militaire de transition (CMT) ne devrait pas faire de l’amalgame en remettant en selle ceux des cadres qui ont vendu leurs âmes au diable pour accomplir la sale besogne pour assouvir leurs ambitions personnelles et égoïstes .  Si aujourd’hui le peuple crie à tue-tête, c’est par ce que le nouveau pouvoir militaire n’a pas changé de logiciel de gestion. Tous ceux qui se sont illustrés négativement durant les trente-un (31) ans de règne sans partage du Maréchal ne devraient plus reprendre du service.  Ces vampires bombent encore le torse  et sont placés partout dans la haute sphère du pouvoir et récidivent les mêmes pratiques peu orthodoxe. Les gens de la trempe de Mme Mariam Mahamat Nour devraient rester sur le carreau et peut être un jour rendre compte des actes inconsidérés qu’ils ont posés et qui sont restés en travers de la gorge du peuple Tchadien. Pour beaucoup de tchadiens, l’on n’est entrain de pérenniser le système incarné par le défunt Président Idriss Deby. Ce système teinté d’injustice, de gabegie, de corruption, de clientélisme et de favoritisme se renforce davantage  puisque la nomination clanique continue de faire son petit bonhomme de chemin. Le décret 211 portant nomination des Préfets des départements  continue de faire des vagues.  Plus de 70% sont du clan qui détient les leviers du pouvoir. Un doigt accusateur a été pointé sur le Ministre de l’administration du territoire. Le CMT doit éviter de faire la promotion de ceux des cadres qui se sont discrédités et surtout ont trop fait  de mal à ce pays.


Martin INOUA DOULGUET